comment nourrir une poule malade

Fraichement pondus pour la fête des mères

Les nouveautés de la boutique des Poules Mouillées

La semaine dernière dans la newsletter  j’ai évoqué le fait que l’une de mes poules était malade et refusait de nourrir seule.

J’ai donc partagé donc une mini-liste des aliments qu’elle acceptait de manger, et des aliments à privilégier pour qu’une poule malade se nourrisse à peu près correctement (parce que non, désolée petite poule, les chips n’ont jamais aidé personne à guérir😷).

Cette liste a eu beaucoup de succès, on m’a suggeré pas mal d’idées en retour. On m’a  aussi demandé de la rendre disponible pour tout le monde.
C’est vrai que ça peut être très utile si on se trouve dans ce cas, et elle pourra surement aider d’autres personnes à trouver comment nourrir une poule malade en cas de besoin.

 

 

Evidemment il faut trouver pourquoi votre poule va mal en premier. Et soigner le problème.
Il faut comprendre pourquoi elle ne s’alimente pas.
Peut être son jabot ne fonctionne-t-il pas bien? Dans ce cas il ne peut pas contenir plus de nourriture.
Peut être qu’elle a de la fièvre ? Une infection ? Une maladie virale ?
Il est important qu’elle reste hydratée et qu’elle ne perde pas trop de poids a cause de son anorexie, mais il faudra de toute façon trouver la cause et résoudre le problème à la base.

quels aliments les poules préfèrent-elles?

Si votre poule est malade, votre mission du moment est donc de préparer des petits plats pour que cette petite poule amaigrie accepte de s’alimenter elle-même ou pour qu’elle reprenne le poids qu’elle avait perdu.. Peut être qu’elle a des douleurs d’estomac, mal au ventre, de la fièvre, de nombreux facteurs peuvent lui couper l’appétit.

Attention : si son jabot fonctionne mal, elle refusera de s’alimenter, mais elle aura quand même faim. Elle sera juste dans l’impossibilité physique de s’alimenter.
Lui mettre sous le nez son plat préféré alors qu’elle ne peut pas avaler une miette lui serait encore plus pénible. Dans certains cas il est plus urgent de trouver la cause que d’essayer à tout prix de la faire manger.

 

les poules ont peu de papilles gustatives.

Elles accordent plus d’importance à la consistance de l’aliment, à sa couleur, et à son apport nutritionnel (les petites proies comme les lézards ont une très haute valeur pour elles).

 

les poules n’ont pas de dents

Elles aiment les aliments qui sont à la bonne taille pour être avalés tout ronds. Et ceux qui demanderont moins d’efforts pour être réduits à la bonne taille à coup de bec. .

 

Une autre chose qui fait la valeur d’un aliment : sa rareté

Elles adorent être celle qui mange LE truc rare.
Je peux observer ça avec les mélanges de graines. Plus la concentration en un type de graine diminue (par exemple, si je n’ai plus d’orge et que j’en mets moins) plus cet aliment prend de la valeur et elles se jettent sur les 10 pauvres graines qu’elles trouvent au fond de la mangeoire. Et inversement.
Un aliment auquel elle a rarement accès peut avoir du succès provisoirement.

 

 

Cette liste est plutôt issue de mon expérience personnelle, mais j’ai l’impression que les poules ont plus ou moins des gouts similaires en fonction des aliments qu’elles ont déjà eu l’occasion de tester.

Si une poule refuse de manger ces aliments là, on peut en conclure que quelque chose ne va pas.

 

Comment nourrir une poule malade

On a 2 catégories très distinctes :

–              Les aliments qu’elles peuvent trouver dans le jardin et que je ne peux  pas leur fournir :  les vers de terre et larves diverses.

–              Les aliments qu’on ne peut trouver que dans nos placards et qu’elles ne peuvent pas trouver dans la nature : ex le riz cuit, la macédoine de légumes en conserve, ça on n’en trouve pas dans la nature.

nourrir une poule malade avec le contenu de ses placards

Les basiques qu’on peut se procurer facilement pour nourrir une poule malade me paraissent être :

  • Les vers de farine. Je les place en tête de liste car ils me semblent être un met très recherchés, avec beaucoup de valeur pour les poules, et sont intéressants du point de vue nutritionnel. Ceci dit je dois avouer que je n’en ai  jamais acheté, ni même vu de mes propres yeux. Hormis une fois dans la farine et ça m’a calmé 🤢.
  •  Le maïs en boite. C’est sucré, mou, la taille parfaite pour le bec et ça glisse tout seul. C’est le basique de la nourriture de convalescence.
  • Les pâtes : coquillettes, vermicelles et spaghetti ont l’air d’être les plus appropriées pour les becs exigeants.
  • Le riz également
  • La semoule
  • Le concombre (surtout le milieu avec les graines). A découper en tout petits bouts pour les poules faibles ou pour éviter un feu d’artifice de concombre dans la cage de convalescence.
  • Les petits fruits : mûres, framboises, fraises, myrtilles.
  • Les tomates
  • La salade coupée en petits morceaux
  • Les fruits d’été : melon etc. Très riches en eau.
  • Les flocons d’avoine
  • Les fruits au sirop. Pour ma part j’ai beaucoup de succès avec les poires en conserve, découpée avec un couteau à la taille du bec, soit des minuscules petits cubes de 2 ou 3mm environ.
    Attention les fruits au sirop sont très riches en sucre. Ils sont à utiliser avec parcimonie, et ne sont pas conseillés aux animaux qui auraient des problèmes de foie par exemple.
  • Les fruits secs (raisins, abricots, cranberries). La encore n’hésitez pas à les découper à la taille du bec. (attention, très sucré aussi car très concentré).
  • Les graines « rares » comme les graines de courges (celles des magasins bio, qu’on utilise en cuisine).
  • Les miettes de choses très appétentes : miettes de pate feuilleté, croissants, biscuits. A petites doses car c’est très gras.
  • Si vous en avez chez vous et que vous êtes à l’aise avec cette idée : petits morceaux de viande/poisson. Je ne peux pas vous conseiller plus que ça sur ce sujet, je n’y connais pas grand chose, en tout cas la viande est riche en protéines donc elle peut être utile pour un animal convalescent. Le thon en conserve peut vous aider et se conserve très bien en cas de besoin. Les poules l’apprécient beaucoup (au naturel ou a la tomate. Eviter ceux qui sont dans de l’huile).

Les poules sont comme nous, elles aiment le gras : chips, pizza, frites etc. (et tournesol). Mais toute cette junk food n’est pas recommandée, et encore moins dans le cas d’un animal malade.

La taille du bec. Très important.

nourrir une poule malade avec des aliments de support

Il existe aussi des produits qui remplacent ou complètent l’alimentation des oiseaux sous-alimentés. Sous forme de pâtée, de poudre à diluer ou de capsules.

Les plus courants sont :

(Attention, ne donnez pas de liquide à la seringue si vous ne savez pas exactement comment vous y prendre. Le risque de fausse route mortelle est très élevé)

Attention a bien surveiller l’état de santé des poules

J’ai observé une chose très intéressante qui rejoint mon article sur les poules malades , et m’a empêché de voir immédiatement le problème.

Ma poule souffrait d’un problème de jabot, et ne mangeait pas (ou presque).

Mais elle faisait semblant de manger lorsqu’elle était dans le groupe.

 

Elle était toujours là lorsque je remplissais la mangeoire, grattait le sol, cherchait des têtards dans la rivière. Si je lançais une poignée de coquillettes dans le jardin, tout le monde se précipitait, elle y compris. S’ensuivait la bagarre habituelle : des coups de becs aux poules inférieures pour avoir les pâtes avant elles.

Sauf qu’en fait elle ne les mangeait pas. Parfois elle les picorait et les découpait avec son bec. Mais elle n’en avalait pas une seule miette.

L’illusion était parfaite.

Et quand je me suis aperçu de son petit manège, elle avait déjà perdu beaucoup de poids.

 

Pour ne pas montrer qu’elle est malade, et risquer sa place dans l’ordre hiérarchique, elle fait semblant d’avoir faim.
Ça se vérifie : une poule malade ressemble à… une poule pas malade !

Vraiment, la taille du bec. Très important.

Voilà un petit tour non exhaustif des aliments préférés des poules.

Normalement une poule malade devrait manger en priorité des extrudés, car ils contiennent tout le nécessaire.

Sauf qu’elles sont capables de résister longtemps à la faim face à une gamelle de croquettes. Alors qu’elles se jetteront plus facilement sur du maïs.

 

J’espère que cette petite liste pourra vous aider si jamais vous avez une poule en grève de la faim, en plus de chercher la cause du problème, il est important de trouver comment la nourrir pour qu’elle ne s’épuise pas davantage.

 

N’hésitez pas à compléter cette liste !

ebook gratuit

guide du débutant

Le plus grand succès des Poules Mouillées : le guide "J'adopte mes premières poules".
Le guide étape par étape, pour préparer l'arrivée de vos premières poules sans rien oublier, et gérer les premiers jours sans stress.