Isoler une poule malade
L'une de vos poules est malade? La première chose à faire pour l'aider est de l'isoler dans un endroit tempéré ...

Fraichement pondus pour la fête des mères

Les nouveautés de la boutique des Poules Mouillées

Il arrive parfois que l’une de vos poules tombe malade.
Ce sont des choses qui arrivent à tout le monde. Ce n’est pas forcément une maladie super grave, tout le monde est parfois confronté à un petit virus (🦠🙄) ou un petit coup de mou.

Si je devais ne donner qu’un seul conseil à quelqu’qn qui se retrouve dans cette situation ce serait : isoler la poule malade des autres et la rentrer à l’abri. 

Ça ne coûte rien, ça ne demande pas vraiment de travail, et ça peut tout changer. 

Nous allons voir ci-dessous pourquoi isoler une poule malade, et comment faire en pratique. Mais j’insiste, c’est vraiment la meilleure chose que j’aie appris ces dernières années, et elle a tout simplement sauvé la vie plusieurs fois à mes poules, alors que c’est vraiment un truc très simple.

Rappel : je ne suis pas vétérinaire, et c’est lui ou elle que vous devez consulter en priorité si l’une de vos poules semble malade. 

Déjà : à quoi ressemble une poule malade?

Une poule malade à quoi ça ressemble : eh bien ça ressemble à une poule pas malade!

Les poules ne montrent jamais leurs faiblesses

Eh oui, c’est la toute la subtilité! La plupart du temps, une poule malade n’a pas vraiment l’air malade. Ce qui explique sûrement en grande partie toutes ces histoires de poules « qui allaient très bien hier et qui étaient mortes le lendemain». Il y a sans doute une grande partie de  poules malades dont personne n’a remarqué les symptômes.   Pour bien comprendre, il faut observer la vie des poules. Elle est un peu difficile finalement. Les poules sont des proies pour une multitude d’animaux (si l’on ne compte pas les humains) : les renards, les rapaces, les belettes, parfois les chiens, etc. En plus de ça, dans leur vie quotidienne, elles subissent une sorte de presssion sociale. Un groupe de poules, c’est un peu une mafia sans foi ni loi : tu montres un signe de faiblesse, tu perds ta crédibilité et tu perds ta place. Les poules ne montrent donc aucun signe de faiblesse devant les autres. Autant que possible, elles font semblant d’aller bien, et elle y arrivent très bien : on peut facilement passer à coté de symptômes importants. Une poule qui montre de réels signes de faiblesse est en fait une poule déjà très souffrante. Et parfois, il est même déjà trop tard. Nous voyons ça plus en détail dans l’article sépacialement consacré à ce problème (lien à venir 🎈). Par contre, si vous connaissez très bien vos poules, vous pourrez voir très vite si quelquechose ne va pas. Chacune a ses petites habitudes, une certaine posture, marche d’un pas plus ou moins pressé, etc. Dans ce cas, si quelque chose change, vous le verrez en les observant suffisamment.

Les signes qui doivent vous alerter

Dans tous les cas, les signes suivants montrent que votre poule est sans doute malade :

  • Une poule qui ne sort pas avec les autres et qui reste dans le poulailler. Pas forcément dans les pondoirs, ça peut être une poule qui reste debout au fond du poulailler tout une journée. 
  • Évidemment des symptomes physiques : nez qui coule, yeux qui pleurent, respriration bruyante, aspect anormal de la crête, plumes souillées, etc.
  • Une poule qui se tient très droite avec la queue basse. Elle a très mal au ventre! Sachez reconnaitre ce signe, c’est très important.
  • Une poule prostrée, qui reste à l’écart, qui s’isole d’elle même et ne participe plus aux activités du groupe.
  • D’autres signes que vous pourrez reperér si vous auscultez souvent vos poules, et que vous les pesez régulièrement. Dans ce cas, quasiment aucun probleme ne pourra vous echapper, elles ne pourront rien vous cacher.

 

Dans tous les cas, ayez bien une chose en tête : si vous remarquez que l’une de vos poules est malade, ça fait certainement plusieurs jours qu’elle souffre. Mais elle l’avait bien caché jusque là.

Elle a peut être subi de longues journées avec un horrible mal de ventre par exemple. Ou toute une semaine. Ou plus. En faisant bonne figure pour que personne ne se doute de rien.  

Si elle ne peut plus le cacher, c’est vraiment que son état est devenu très difficile à gérer.

 

Ce GIF résume à lui seul tout un article de 3000 mots : les poules peuvent être à l’agonie et toujours vous faire croire que tout est ok 👌🏼🙂 

Pourquoi devrait-on isoler une poule malade?

C’est toujours une bonne idée d’isoler une poule malade. Et ce, pour plusieurs raisons :

  • D’abord si elle est contagieuse, l’isolement lui permettra de ne pas transmettre sa maladie aux autres.
  • Si elle est blessée, et que ses congénères ont tendance à être attirées par sa blessure, voire même à y mettre des coups de bec…
  • Ensuite, si vous l’isolez chez vous, vous l’aurez sous les yeux et pourrez beaucoup mieux surveiller son état. Vous verrez plus clairement l’évolution de la maladie, et vous remarquerez peut-être des symptômes que vous n’aviez pas vu dans l’agitation de la journée et du poulailler.
  • L’isoler dans un endroit temperé (19°C) lui permet de concentrer ses forces ailleurs que sur le maintien de la temperature corporelle. C’est très utile en hiver.
  • Et surtout, et c’est d’après moi le plus grand avantage : elle pourra vraiment se reposer. Mais complètement. Le vrai repos, celui où on n’a qu’une mission : dormir. 

Si elle est faible, la pression sociale qu’elle subit au milieu du groupe ne l’aide vraiment pas à se rétablir.

Imaginez : vous êtes malade. 
Dès le réveil, vous sentez que la journée va être compliquée…
Vous subissez courageusement la routine « interminables tâches du matin + transports » pour aller au travail. Avec en bonus, un terrible mal de tête et de la fièvre.
Là vous vous souvenez que vous avez un entretien terriblement stressant, durant lequel il serait très malvenu de vomir dans la poubelle.
Après quoi vous enchainez avec une longue réunion compliquée, puis plusieurs clients qui vous harcèlent. Vous recommencez le tout après vous être tapé un pénible déjeuner avec des collègues que vous détestez.
Après de longues heures d’effort, vous attendez le bus dans un froid glacial sur un banc en plein vent. De nouveau 2h de transports bondés et remuants, puis le bain de 5 enfants surexcités.

Bilan de cette journée : soit vous êtes mort.e d’épuisement en cours de route, soit le lendemain vous ne pourrez même pas sortir de votre lit.

Les journées d’une poule malade ressemblent à ça : subir courageusement toutes les activités du groupe, sans montrer aucun signe extérieur de faiblesse. Et attendre que ça passe tout seul, mais dans ces conditions c’est compliqué… C’est tout l’intéret d’isoler une poule malade : quelques jours dans un endroit calme et temperé lui permettent de vraiment se reposer. Le corps est une machine étonnante qui sait se défendre lui-même, si on lui en laisser l’occasion.

Est-ce que c’est différent d’une quarantaine?

Ce n’est pas la même chose qu’une période de quarantaine. La quarantaine concerne des poules nouvellement arrivées. On les met à part pour voir si elles ne seraient pas porteuses de maladies sans qu’on s’en aperçoive, pour éviter de contaminer le reste du groupe. Puisque on sait qu’elles peuvent être malades sans le montrer 😉 Les poules en quarantaine ont un accès à l’extérieur, et y restent une durée déterminée de plusieurs semaines. Une poule isolée peut être confinée à l’intérieur (si elle est malade et affaiblie, et/ou que c’est l’hiver), et la durée dépend de ses besoins et de l’évolution de son état.  

Des petites fenêtres permettent de savoir ce qui se passe aux alentours. Soyez prudent.e si vos poules ne sont pas habituées à certains membres de la famille.

Comment isoler une poule malade?

Il est préférable de préparer en avance le matériel pour ne pas agir dans l’urgence. Ce qui vous évitera de chercher de quoi isoler une poule malade et fatiguée un soir d’hiver en pleine nuit… 

Il est très probable qu’un jour ou l’autre vous ayez besoin d’une boite pour isoler une poule malade, donc si à l’aoccasion d’une livraison vous avez un grand carton, ne le jetez pas et mettez le dans un coin. 

 

Matériel nécessaire

  • Un grand carton ou une grande cage pour chien en fil métallique. J’ai une cage de transport pour mon chien (genre Vari Kennel).
    On peut y suspendre des éléments au plafond et sur les parois, comme un abreuvoir.
    Mais j’utilise plus souvent un grand carton, plus facile à transporter pour le sortir de l’endroit ou il est rangé. À défaut, une boîte de rangement en plastique, ou un autre grand récipient tel qu’une caisse à outils de jardin.
    Il faut un espace suffisament grand pour que la poule puisse étirer ses ailes et ses pattes. Ça vous donne une idée précise de la dimension minimum.
  • Une sorte de couvercle pour l’empêcher de s’échapper. Du grillage, du tissu ou même la grille d’un grand barbecue. Les poules n’ont pas vraiment envie de s’échapper de ce petit cocon. Mais par contre, en cas de guérison miraculeuse, vous risquez de vous retrouver avec une poule matinale qui se ballade dans la maison depuis le lever du jour . Et qui fouille partout, en commençant par les pots de fleur et la litière du chat 😅
  • Un fond imperméable, et stable (pour éviter de glisser)
  • De la litière habituelle, pour l’hygiène et le confort
  • Des récipients pour les aliments et l’eau. Suffisamment petits pour être utilisables dans cet endroit exigu, mais aussi suffisamment stables pour ne pas se renverser.
  • Un « chauffage » d’un coté de la caisse. Par exemple une bouillotte. L’animal doit avoir le choix de se mettre près de la bouillotte ou au contraire de s’en éloigner. (cf. vidéo ci-dessous pour plus de précisions concernant la régulation de la température chez les oiseaux)
  • Beaucoup de calme.
    Disposer la caisse à l’abri du stress : chat, chien, enfants. L’animal doit pouvoir dormir paisiblement.
  • Une protection contre les courants d’air, auxquels les oiseaux sont sensibles. Si vous utilisez une cage, il peut être utile d’en couvrir les bords avec des cartons ou du tissu.
  • Votre trousse de premiers soins. Si vos poules n’ont jamais été malades, il est compréhensible que vous n’ayez pas encore de produits pour les soigner, mais je vous encourage à vous pencher sur cette question en avance.

La poule isolée ne doit évidemment pas être accessible pour les autres membres du groupe. C’est le principe de l’isolement…

D’ailleurs c’est incompréhensible pour nous, mais les poules ne semblent pas apprécier les visites de leur amis plus que ça…

Vous pouvez la laisser se reposer autant que nécessaire, le mieux étant de consulter un vétérinaire qui déterminera les causes de son état et les mesures à prendre.

Pour l’aider, observer bien l’animal, son comportement, son niveau d’énergie, son appétit, ses fientes, sa température, sa ponte éventuelle.

💡 Pourquoi fournir une bouillotte à une poule malade?

A quoi ressemble la chambre de convalescence des Poules Mouillées?

Mon propre lieu d’isolement est un simple carton Amazon grand format que j’ai récuperé d’une livraison 🤷‍.

Il est malheureusement utilisé assez souvent…
Mais l’interet du carton, c’est aussi qu’il peut être changé facilement.
Si vous utilisez une cage, n’oubliez pas de la nettoyer et désinfecter. Pour éviter d’y conserver bactéries, parasites, et tout simplement saleté.
Les poules ne sont pas les animaux les plus soigneux qui soient…

 

Je sors ce carton dès que je constate un afaiblissement, une poule qui s’isole, ou d’autres symptômes. Ce qui arrive dans mon cas environ 2-3 fois par an, mais tout dépend de la fragilité de vos animaux.

Quand vous connaissez très bien vos poules, vous remarquez le moindre changement d’attitude. C’est quasiment imperceptible, mais vous voyez rapidement quand quelquechose ne va pas.

Je dépose ce carton à l’intérieur de la maison, où la temperature est constante 24/24h, hiver comme été. Ce qui n’est pas le cas d’un poulailler.

Je le dépose sur une table, afin qu’aucun chien ne puisse venir voir ce qui se passe dedans, même si mes poules n’en ont pas peur. De toute façon les poules préfèrent se reposer en hauteur.

Mon carton a des petites fenêtres sur les cotés, à hauteur de tête, pour qu’elle puisse savoir ce qui se passe autour d’elle, et que je puisse l’aperçevoir sans venir me pencher au dessus du carton.
Je fais les trous à deux hauteurs : poule debout / poule couchée.

Quand tu es si souvent malade que tu maitrises chaque recoin de ton carton de convalescence.

Je tapisse le fond avec un plastique hermétique. Si c’était un carton de livraison, vous avez toujours des emballages superflus en plastique à l’intérieur. Vous pouvez en tapisser le fond. Sinon des sacs plastique de supermarché font très bien l’affaire.

A l’intérieur du carton, je mets impréativement d’autres récipients hermétiques, notament sous la gamelle d’eau.

 

A l’intérieur, je dispose un autre récipient hermétique. Il s’agira d’un « lit », où la poule passera la plupart de son temps.
J’utilise des auges de maçonnerie : que l’on trouve en magasin de bricolage.

Je les utilise aussi dans les pondoirs, car ils permettent une hygiène parfaite : ils sont hermétiques et entierèment lavables et vous pouvez les garder des années.

A l’intérieur du bac, je dispose la litière habituelle.

Par dessus je place du papier, type essuie-tout.

Il permet de voir distinctement tout ce qui « sort » de l’animal, sans que ça se mélange à la litière : fientes, sang, ou toutes sortes de choses.

Et c’est bien plus hygiénique car je peux simplement changer ce papier plusieurs fois par jour sans que la litière ne soit souillée.

Je dépose une bouillotte d’un coté de la caisse, pour que la poule puisse choisir de se réchauffer ou non.

Les oiseaux ont parfois du mal à réguler leur température corporelle, surtout lorsqu’ils sont affaiblis. La bouillotte est très importante.

Une bouteille d’eau remplie de chaude fonctionne aussi.
Et évidemment de l’eau et des aliments. De préférence des extrudés, mais dans ces cas là on ne choisit pas toujours, et on doit souvent se contenter des seuls aliments que la poule accepte d’avaler (ce qui se résume la plupart du temps à du maïs en boite 🙄).

Petite astuce qui permet de reconnaitre une poule qui va mieux : elle se perche.

N’oubliez jamais qu’un oiseau malade ne montre que 1% de ses symptomes (chiffres non-scientifiques évalués par moi-même 👩‍🔬).
Vous avez l’impression que votre poule a  l’air un tout petit peu patraque? Peut-être qu’elle est en fait très souffrante, souffre énormément, et se demande si elle va survivre encore 10 minutes à ce calvaire.

Savoir ça, et le prendre en compte, c’est le plus cadeau que vous puissiez lui faire : c’est les considérer en tant qu’individus. Et ce sont vraiment les valeurs que je souhaite transmettre ici.

Sur ces paroles philosophiques, je vous rappelle les deux points essentiels :  contacter un vétérinaire en cas de problème, et ne jamais oublier la bouillotte 😉

Et n’hésitez pas à consulter l’article sur les signes inquiétants concernant la santé d’une poule pour être plus sûr.e de vous. (🎈 lien à venir).

ebook gratuit

guide du débutant

Le plus grand succès des Poules Mouillées : le guide "J'adopte mes premières poules".
Le guide étape par étape, pour préparer l'arrivée de vos premières poules sans rien oublier, et gérer les premiers jours sans stress.