Comment préparer des graines germées pour les poules?

Encore un petit tuto spécial, parce que je suis d’humeur à adapter ma ligne éditoriale aux circonstances.

Nous allons voir comment préparer des graines germées pour les poules. Mais aussi pour nous-même en ces temps de maladie…

Les graines germées sont des petits miracles nutritionnels. Ces petites pousses fraiches et vivantes vont donner du courage à notre organisme et il en a bien besoin en ce moment. Et puis ça nous permettra de limiter nos sorties courses, en produisant nous-même des crudités très saines en quelques jours dans la cuisine.

Encore une fois, comme le tuto des petits pois, il s’adresse autant aux poules qu’à leurs humain.e.s. Les graines germées, c’est très bon, tout le monde aime ça et ça s’incorpore dans plein de plats. Ou ça se balance au gré du vent dans le poulailler, tout est possible c’est vous qui décidez.

Alors aujourd’hui les enfants nous allons apprendre à faire des graines germées. (D’ailleurs, pensez-y c’est une super activité pour les enfants aussi, c’est comme faire germer des haricots dans du coton).

Il existe des germoirs très sophistiqués, et des graines totalement exotiques que vous pouvez faire germer pour en tirer des bienfaits féeriques : fenugrec, roquette, alfalfa ou autres fantaisies.

Moi ce que j’aime : c’est la simplicité. Les trucs pas compliqués, et les trucs qui marchent à tous les coups même si on les oublie de temps en temps.
Et surtout les trucs rapides.
Justement, ce qui est bien avec les graines germées, c’est qu’en 4-5 jours c’est plié.

 

Donc allons y pour un tuto 100% technique du pauvre en période de crise.
Mesdames et messieurs, nous allons donc étudier le fonctionnement de mon merveilleux germoir en vieux bocal de compote Andros.

Et y faire germer des lentilles, ici de type marque distributeur Intermarché. 

PETITES PRÉCISIONS UTILES :

Évidemment, vous veillerez à respecter toutes les mesures d’hygiène basiques. (#lavezvouslesmains)

Utilisez du matériel propre, de l’eau propre, et lavez-vous les mains avant de manipuler de la nourriture, tout simplement.

Vous allez laisser tremper des aliments  dans  un milieu humide et chaud, et les manger crus. Un manque d’hygiène pourrait vous valoir quelques problèmes. Si vous souhaitez encore plus d’hygiène, n’hésitez pas à vous tourner vers des graines spéciales « à germer » du commerce, qui justement sont certifiées indemnes de toute bactérie dangereuse. Ce qui annule tout risque de multiplication dans le germoir (pour ma part je n’en utilise pas).

Préférez également des graines bio. Puisque vous les mangez crues, il serait dommage de se nourrir directement de pesticides. (Oui je vous dis ça tout en faisant germer des lentilles de supermarché 😆).

 

2eme chose : les haricots secs sont toxiques pour les poules. Je préfère ne pas leur en donner germés non plus.

Pourquoi faire germer des graines?

Déjà, pourquoi faire des graines germées?

(Je suis dans ma période d’explications douteuses en biologie 😅)

Les graines sont des petits concentrés de vie (c’est beau).
Les plantes produisent des graines pour se reproduire d’une année sur l’autre. Mais elles ne doivent surtout pas germer pendant l’hiver, sinon les petits plants mourraient de froid. Elles doivent attendre sagement toute une partie de l’année en étant inertes. Lorsque le moment est venu, elles sortent de leur sommeil (leur dormance précisément) et créent de la vie à partir de presque rien. Leur coquille se ramollit, et un germe en sort, qui se transformera en racines, en feuilles, et parfois en une plante gigantesque. Pensez aux graines de courgette qui mesurent à peine 1cm et sont sèches et plates, et qui créent à partir de rien une plante qui mesurera plus d’1m de haut et de large, et donnera des fruits énormes à peine 3 mois plus tard.

 

Nous nous contenterons de consommer les germes, première étape de cette future plante.
A cette étape, la graine est devenue  une sorte d’embryon vivant,  qui a mobilisé en lui toutes ses capacités à créer une plante.
Il a concentré en lui les super nutriments dont il a besoin pour faire ça (des vitamines,  des  protéines, des  minéraux). Et nous, on ne va pas lui laisser le temps d’aller plus loin, on va casser ses projets et on va le manger 😈 

 

Mais pour la bonne cause : un concentré de nutriments dans quelques grammes, et ce pour un prix quasiment nul. 

Et ça nous évite au moins une sortie au supermarché au péril de nos vies.

 

Le germoir

Vous trouverez dans le commerce des germoirs plus ou moins élaborés : en verre ou en plastique, à plusieurs étages, en forme de coupelles, avec support, avec plusieurs compartiments.
Certains sont très techniques. Çà peut être utile si vous consommez beaucoup de graines, ou que vous en faites plusieurs fois par semaine pour toute votre famille et tous vos animaux par exemple.

Pour ce tuto du pauvre spécial confinement, nous n’allons faire travailler ni les salariés des entrepôts Amazon, ni les facteurs, et nous allons fabriquer un germoir tout simple avec une ou deux choses que vous avez chez vous

  • un bocal de n’importe quelle taille avec sa capsule. Donc un pot de confiture sera parfait.
  • pas indispensable : une compresse et un élastique, pour la version 2

 

Tout l’enjeu va être de fermer le bocal par une sorte de « passoire » au lieu de le fermer par sa capsule hermétique.

➡️ Option 1 :

  • Munissez vous d’une perceuse et d’un tout petit foret. Ou juste d’un clou et un marteau.
  • Percez plein de petits trous dans la capsule afin qu’il ressemble à une passoire. Percez plutôt de l’extérieur vers l’intérieur pour éviter que le métal pointu ne soit apparent.

Technique du pauvre avec un couvercle perçé.

➡️ Option 2 :

  • Dépliez entièrement la compresse pour n’en avoir plus qu’une épaisseur.
  • Avec des ciseaux, découpez à la taille du couvercle. Pour un pot de confiture, un carré de 10cm sur 10cm sera parfait.
  • Fixez la compresse sur l’ouverture du bocal avec un élastique.
  • Rangez la compresse dans son emballage pour les prochaines fois, lorsque celle ci sera sale vous pourrez la changer.

Votre magnifique germoir DIY est maintenant prêt. (Lavez-le soigneusement avant de l’utiliser pour la première fois)

Maintenant coment s’en servir?
On procède en 3 étapes.
Chacune des étapes prend environ 10 secondes.

Technique du pauvre avec une compresse et un élastique.

Votre magnifique germoir DIY est maintenant prêt. (Lavez-le soigneusement avant de l’utiliser pour la première fois)

Maintenant coment s’en servir?
On procède en 3 étapes.
Chacune des étapes prend environ 10 secondes.

Quelles graines faire germer?

Choisir les graines

Vous pouvez faire germer des graines potagères, des céréales, des légumineuses (tout ce qui aurait pu à un moment donner une plante) :

  • cresson
  • radis
  • fenouil
  • roquette
  • alfalfa
  • basilic
  • blé
  • brocoli
  • chia
  • avoine
  • tournesol
  • trèfle
  • pois
  • moutarde, etc…

La liste est infinie.
N’hésitez pas à acheter des sachets de mélanges de graines à germer si vous voulez essayer differentes sortes.
Vous serez sûr.e de ne pas vous tromper.
Vous pouvez aussi faire germer la plupart des graines destinées aux poules. Sauf le maïs concassé évidemment 😉

Des lentilles toutes simples de supermarché, l’une des graines les plus simples à faire germer.

Étape 1 : le trempage

Faites tremper les graines plusieurs heures pour commencer. Les graines ont des durées de trempages différentes.
Vous trouverez des dizaines d’exemples détaillés sur cette page.

Dans notre cas, pour les lentilles, procédons simplement, et laissons les tremper une nuit.
Donc un soir (ce soir par exemple), mettez environ 2 cuillères à soupe de lentilles dans votre germoir, recouvrez d’eau (2-3 cm ça suffit), et dites leur bonne nuit.
Demain matin vous pourrez passer à l’étape 2.

Étape 2 : Rinçage

Le lendemain matin, videz l’eau par les petits trous . Rincez les lentilles en remplissant le germoir d’un peu d’eau, puis en vidant l’eau de nouveau.
Vous constatez que les lentilles ont gonflé et se sont ramollies pendant la nuit.

A cette étape, une nouveauté : vous ne remplissez plus le germoir avec de l’eau.

Les lentilles ont fini leur temps de trempage et on passe à la phase de germination.
Vous laisserez simplement les lentilles mouillées dans le germoir, mais sans eau.
Vous pouvez placer le germoir la tête en bas dans un bol. Ainsi il se retrouvera un peu « de travers ». Cette position permettra à l’eau de s’écouler et de ne pas stagner dans le pot.
Les graines n’ont pas spécialement besoin de soleil, mais un peu de lumière ne leur fait pas de mal.

Laissez les simplement sur le plan de travail de la cuisine.

Le soir, recommencez l’opération : rincez les lentilles en remplissant le germoir, puis re-videz l’eau.
Veillez bien à ce que toutes les lentilles aient été rincées, et qu’aucune ne soit resté bloquée dans un petit coin ou collée à la paroi.

Vous recommencerez le lendemain, et vous devriez commencer à voir apparaitre les premiers germes blancs.

Étape 3 : regardez vos graines germées grandir

Vos petits germes deviennent de plus en plus grands au fil des jours, c’est à vous de choisir à quel moment vous voulez les manger.
Vous pouvez attendre qu’il aient des petites tiges vertes si vous préferez. Ou même des feuilles.

Conservation

Si vous ne souhaitez pas les manger tout de suite, vous pouvez les conserver au réfrigérateur, comme vous conserveriez de la salade.
Comme ça ils seront dans le noir et dans le froid, ça va les calmer et ils arrêteront de grandir 😈.

À ce stade, elles peuvent être consommées, ou grandir encore quelques jours jusqu’à avoir des petites feuilles et des tiges. 

Comment utiliser les graines germées?

Les graines germées en cuisine

Les graines germées se consomment de préférence crues (la cuisson pourrait certes éliminer les éventuelles bactéries, mais aussi la quasi totalité des vitamines).

Vous pouvez ajouter des graines germées dans toutes sortes de plats : salades, soupes, sandwichs, ou dans votre assiette tout simplement. 

 

Les graines germées pour les poules

🐓 Vous pouvez simplement distribuer une petite poignée de graines germées aux poules de temps en temps. C’est un aliment très sain, et elles-même aiment bien fouiner dans le sol au printemps pour manger des toutes petites bébé-pousses. 

C’est une friandise : les graines germées viennent donc en complément de leur nourriture de base.

Et c’est une friandise saine, très intéressante d’un point de vue nutritionnel. Comptez environ une petite poignée par poule à chaque fois, en plus de la ration habituelle.
Et comme toutes les friandises : avec parcimonie…
Environ 2-3 fois par semaine par exemple. 

Si vous faites germer les graines de votre stock de grain (blé, orge, avoine, etc.), le coût de revient est quasiment nul. 

 

Au poulailler, les graines germées sont très utiles en hiver, lorsque  la verdure fraiche commence à manquer ou qu’elle est cachée sous la neige.
Et aussi en été lorsque toute la végétation est sèche et que vos poules convoitent le potager!

L’organisme des poules est une petite machine incroyable, qui a besoin de beaucoup de nutriments de qualité pour fonctionner correctement. 

 

N’hésitez pas à partager vos jolies pousses sur les réseaux sociaux (en plus, les jolies photos #healthy, c’est parfait pour Instagram! 😉)

 

Les derniers articles

Le matériel de base pour vos poules

Le matériel de base pour vos poules

Avant que vos poules n’arrivent chez vous, il est judicieux de tout installer, pour qu’elles n’aient plus qu’à poser leurs petites valises dans leur nouvelle maison.Vous  trouverez ci-dessous le matériel de base pour les poules. C’est une liste un peu générique des...

comment nourrir une poule malade

comment nourrir une poule malade

La semaine dernière dans la newsletter  j’ai évoqué le fait que l'une de mes poules était malade et refusait de nourrir seule. J’ai donc partagé donc une mini-liste des aliments qu’elle acceptait de manger, et des aliments à privilégier pour qu'une poule malade se...

Isoler une poule malade

Isoler une poule malade

Il arrive parfois que l’une de vos poules tombe malade. Ce sont des choses qui arrivent à tout le monde. Ce n’est pas forcément une maladie super grave, tout le monde est parfois confronté à un petit virus (🦠🙄) ou un petit coup de mou. Si je devais ne donner qu’un...

ebook gratuit

guide du débutant

Le plus grand succès des Poules Mouillées : le guide « J’adopte mes premières poules ».
Le guide étape par étape, pour préparer l’arrivée de vos premières poules sans rien oublier, et gérer les premiers jours sans stress.

Articles sur le même thème

Faut-il laisser une gamelle dans le poulailler pour la nuit?

Doit-on laisser à boire et à manger dans le poulailler pour la nuit?   Première nuit. Vos nouvelles petites poules sont toutes sagement endormies dans leur nouveau poulailler. Vous vous aprêtez à fermer la porte pour les laisser se reposer au pays des rêves jusqu’à...

Travaillons ensemble

Lorsque je ne suis pas au poulailler, vous pouvez me trouver… dans mon bureau, où je crée des sites internet.
Je suis développeur web : je peux concevoir la totalité de votre site web, votre boutique en ligne, votre blog.
Je propose également des prestations de rédaction.
Vous touverez toutes les informations nécessaires sur mon autre site :